Monaco, le 1er septembre 2017.

J’ai une connaissance qui s’appelle Juan, il m’a promis de m’aider à apprendre l’espagnol.

En attendant, j’essaye d’aborder une nouvelle langue, l’allemand.

J’ai chez moi, un vieux livre d’apprentissage en 40 leçons pour débuter.

« Les langues pour tous », j’ai débuté aujourd’hui et cela me plaît.

Demain, je vous raconterai ma première leçon.

Joseph Trinchiero

 

Publicités

Monaco le Mardi 13 juin 2017 Je suis si heureux d’avoir recommencé à zéro les cours d’espagnol. La maleta, el plato. La pour le féminin, el pour le masculin. La première leçon est un plaisir, je vais y aller très doucement et pas faire l’erreur de la dernière fois. Une leçon par jour c’est trop, quelques lignes mieux apprises. Merci pour vos encouragements. Joseph

Samedi 22 avril, bonjour, je continue à étudier l’espagnol. Croisant des touristes, je me surprends à comprendre quelques mots. C’est une bonne nouvelle. En parallèle de mon apprentissage de l’espagnol, je fais chaque jour une vidéo pour ma chaîne YouTube qui s’appelle jtgrandtour. Chaque semaine je fais un résumé le dimanche et j’essaye de présenter des points d’intérêts culturels. Des livres aussi sont présentés et des parcours de course à pied. Merci de l’attention que vous portez à mon blog et à bientôt, Joseph.

Jeudi 6 avril; hier j’ai participé à un thé littéraire. J’ai présenté l’auteur Haruki Marukami avec son deuxième livre Flipper 1973. Je crois que mon auditoire était captivé. Après avoir évoqué son style, je suis rentré dans le vif du sujet avec son œuvre. C’est une expérience que je renouvellerai. Merci de me lire, à demain. Joseph

Mercredi 5 avril. C’est difficile à être constant dans l’apprentissage d’une nouvelle langue. La concentration nécessaire me manque, je continue même si les derniers jours, je ralentis la fréquence d’étude. La leçon sur le vouvoiement reste confuse, l’usage de usted n’est pas acquis, je dois revenir sur cette leçon avant de continuer. Je ressens la difficulté d’apprendre chaque fois que la vie quotidienne m’oblige à faire quelque chose. C’est comme si mon énergie était limitée et lorsque je suis obligé de faire autre chose que mes leçons, je n’y arrive plus. Merci de me lire, cela me donne du courage, je rêve de m’inscrire à l’université de Nice pour suivre les cours d’Espagnol et la rentrée de septembre aura lieu dans 5 mois, le temps pour moi de connaître assez cette langue pour suivre les cours. Une connaissance, Juan conduit les bus entre Monaco et Nice m’a gentiment proposé de m’aider. En effet, la langue espagnole est sa langue maternelle et cela lui fait plaisir de me faire pratiquer.

Vendredi 31 mars Mes leçons d’espagnol se déroulent normalement, j’apprends du vocabulaire et je tente de me rappeler de la conjugaison des verbes. J’ai publié une vidéo sur un parcours Nord que j’ai fait en courant entre La Trinité et Drap, il faisait froid mais j’y suis arrivé. Merci de me lire cela me donne du courage pour continuer à vous écrire. Joseph